Bonjour et merci de venir sur cette page, et d’avoir à coeur de contribuer à la diffusion de FAUT PAS POUSSER !
Il m’a fallut pas mal tatonner avant de définir ce que seraient mes conditions pour la diffusion du film, et celles ci seront surement amenées à évoluer.Pour l’instant, j’en suis là. Et avant de vous en dire plus sur ces conditions et sur la marche à suivre, je me dois de rappeler / de raconter dans quel contexte j’ai réalisé et financé ce documentaire.


Le film a commencé à germer au creux de mon ventre durant ma première grossesse en 2010.Il a grandi au fil de mes trois enfantements (2010, 2012, 2014). Je l’ai porté pendant 11 ans.Il a vu le jour le 30 septembre 2021.Une société de production m’a accompagnée en 2015 et 2016. Mais n’ayant pas réussi à vendre le projet à une chaine de télé, elle a du renoncer à produire le film. J’ai continué seule, déterminée à lui donner naissance tôt ou tard. Le tournage a commencé en 2010 … pour se terminer en 2021.Il y a eu des tentatives de formats courts, de séries pour YouTube, de 26 minutes … Et puis il y a eu le premier confinement,  la réalisation de « MERCI LE PANGOLIN », seule également, et depuis ce printemps 2020, un travail acharné et à plein temps pour aller au bout de ce rêve.
J’ai consacré 3000 heures et 100 000 € à la réalisation de FAUT PAS POUSSER ! 
Seule, sans aucune subventions publiques.
15 000 euros d’emprunt bancaire
45 000 euros levés en crowdfunding
40 000 euros financés par mes propres moyens et mon autre activité la réalisation de films et la formation vidéo pour les entreprises.


Lieu de la projection



Votre salon, votre cabinet, votre salle de yoga …

NB : des événement très privés sont organisés régulièrement, chez des doulas par exemple.

  • Dans ce cas, une cagnotte est constituée 
  • dans laquelle chaque participant met 10 € à 15 € … ou plus si le coeur vous en dit pour soutenir mon travail
  • Le total est reversé sur le compte PayPal du film
  • à l’adresse ninanarre@ninanarre.com

Cinéma


La question du guichet CNC ou hors CNC

En générale, les cinémas préfèrent que leurs projections soient sous  le régime CNC, car ils ont des objectifs à atteindre et chaque projection CNC les en rapproche.Le CNC prélève 10,62 % du prix des entrées. Ce qui reste est réparti  50 / 50 entre le cinéma et le distributeur (moi Nina🙂 )Mais certains ciné sont OK pour organiser des projections « hors CNC » ce qui nous permet de faire 50 / 50 sur l’intégralité du montant des entrées. (et il me semble d’être libre de fixer le prix des places. NB voir plus bas à ce propos)
Bien sur, je préfère éviter de reverser ces 10,62% au CNC.
Toutefois, si une projection hors CNC n’est pas envisageable, LE FILM DISPOSE D’UN VISA CNC QUE JE TRANSMETTRAI À LA DEMANDE.

  • Vous et moi communiquons sur nos réseaux pour remplir la salle
  • Vous ou vos collaborateurs sur ce projet animez la séquence questions / réponse ?  (Voir plus bas :  le déroulement de la projection)
  • Eventuellement, si le budget et le timing le permettent, nous animons la soirée ensemble.

La possibilité de louer une salle dans un cinéma

Certains cinéma propose de louer leur salles pour des événements privés.Plusieurs possibilités :

1 – Vous louez la salle au cinéma

  • Vous (asso de doulas, asso de sages-femmes, école de sage-femme …)  louez la salle au cinéma
  • Louez le film à TOLMES (ma société de production dans la quelle je suis seule 🙂
  • Pour cela, nous établissons ensemble un contrat de droit de projection du film spécifique à l’événement
  • Vous vendez les places à un prix fixé avec moi (voir plus bas)
  • Je relais l’information sur mon site et mes réseaux pour vous aider à remplir la salle

2 – TOLMES (ma petite société de production dans laquelle je suis seule)  loue la salle au cinéma

  • Je loue la salle (mais pas trop souvent car chaque location de salle à mes frais augmente la pressions financière que je dois assumer)
  • je vends les places sur mon site internet
  • Je communique sur mes réseaux
  • Vous relayez l’info sur vos réseaux pour m’aider à remplir la salle😉
  • Votre aide à l’organisation est la bienvenue
  • Eventuellement, si le budget et le timing le permettent, nous animons la soirée ensemble.
  • NB : je ne louerai pas une salle à plus de 5€ le siège

Autre salle de projection


Dans le cas ou je  louerai le film pour une projection (toujours avec contrat de cession de droits pour une ou plusieurs projections ) et que je ne m’occupe que de la communication pour vous aider à remplir la salle🙂

  • le prix de location est de 5 € par spectateur avec un minimum garanti de 150 € (pour une salle de 30 personnes, afin de couvrir le temps passé à avancer ensemble sur la projection. Pour notamment payer ma collaboratrice, qui se charge de rédiger le contrat)
  • 650 € maximum par projection (pour une grande salle municipale de 200 places par exemple, ou dans une clinique privée, lors d’un séminaire de professionnels …)
  • le dépassement servant à rétribuer  la personne qui organise. J’aime que chacun s’y retrouve car votre temps compte autant que le mien 🙂
  • Tout dépend du nombre de places vendues.
  • IL Y A TOUJOURS UNE SOLUTION POUR QUE NOUS SOYONS TOUTES ET TOUS HEUREUX DE L’ÉVÉNEMENT 🙂

Le déroulement de la projection


Le film soulève de nombreuses questions et doit s’intégrer dans un événement type « ciné débat » animé par une ou plusieurs personnes issue du monde des naissance :

  • une sage-femme sensible à la physiologie, de préférence AAD
  • une doula
  • un médecin compétent en physiologie
  • une auxiliaire puéricultrice
  • la réalisatrice éventuellement🙂   : cela dépendra de la ville, du budget, des horaires … car même si j’aime infiniment échanger avec le public, mon maris et mes enfants pourraient se lasser de mon absence. Ma présence aux projections doit donc s’intégrer à mon activité professionnelle, avec modération et contre rémunération.

Le film se prête très bien à une diffusion en deux parties : la première dure 1h05 et la seconde 1h40.
La première partie dresse le portrait de la prise en charge classique de la naissance en France. Elle questionne cette prise en charge, les taux de déclenchement, les causes de césariennes, les effets secondaires de la péridurale, etc …Le publique est en général un peu « secoué » par les constats qui sont faits et qui soulèvent de nombreuses questions. C’est pourquoi faire une pause à la fin de cette première partie pour répondre à toutes ces questions permet aux spectateurs d’aborder la suite le coeur léger.
Cette pause est également l’occasion de se restaurer un peu et d’aller faire pipi 🙂


Les horaires


L’événement dans son ensemble dure environ 4h00. Et peut intégrer un petit encas, très apprécié. Le créneau idéal est le dimanche ou le samedi entre 15h00 – 19h00 . Il peut se dérouler ainsi :

  • La première partie du film de 15h00 à 16h05
  • Les échanges professionnel / public de 16h05 à 17h00
  • La pause goûter de 17h00 à 17h30
  • La suite du film de 17h30 à 19h10

Mais les projections en soirée le week-end, ou même en semaine (peut-être plus adaptées aux grandes villes) sont également possibles.
Soit sans pause de 19h30 à 22h15 suivie d’une heure d’échange. (NB Cela implique que les gens aient diné avant)
Soit suivant la même organisation qu’en après midi. Dans un lieu qui propose de la restauration par exemple.
À vous d’imaginer ce qui convient le mieux à votre ville, votre public.


Les tarifs


Le film est récent (sortie le 2 octobre 2021).
Et si l’on s’en réfère aux quelques centaines de commentaires reçus via Viméo, Instagram, messages privés … il constitue une excellente préparation à l’accouchement.
Pas un jour ne se passe sans que je ne reçoive un message de remerciements pour « évitement de déclenchement » par exemple.
De plus, il ne serait pas correct vis à vis des 2000 personnes qui ont dores et déjà payé 12 ou 15 euros pour le voir (en ligne, en DVD ou à l’occasion de projections), de le rendre accessible en salle suivi d’un débat, pour 7 €
La place doit donc être vendue  minimum 12 euros. Avec éventuellement un tarif réduit pour les étudiant, à 9€
Je ne souhaite pas organiser des projections avec un prix d’entrée plein tarif inférieur à 12€


Voilà.
Je pense avoir donner l’essentiel des informations.
Je reste à votre disposition.


MERCI LE PANGOLIN !

POUR LANCER UNE RÉFLEXION SUR L’AAD À L’OCCASION D’UN ÉVÉNEMENT PLUS COURT, NOUS POUVONS ENVISAGER UNE FORMULE AVEC LE FILM « MERCI LE PANGOLIN ! »
Il s’agit d’un film de 28 minutes, réalisé pendant le premier confinement et qui fait le portraiT de 5 couples envisageant un AAD à cause du contexte sanitaire 🙂
On les rencontre avant l’accouchement, en phase de réflexion, puis après la naissance de leur bébé.
Ce film a été projeté aux Journées de l’AAD organisées par l’APAAD et a été très bien accueilli.
Pour voir la bande annonce et en lire davantage, rendez-vous sur la page Viméo de « Merci le Pangolin ! » en cliquant sur le bouton 🙂